C’est quoi un contrat d’insertion RSA ?

64

Trouver un emploi est de plus en plus rare aujourd’hui à cause du nombre grandissant de demandes de travail tant dans le secteur public ou privé. Pour aider les chômeurs à parvenir à leur besoin vital, l’État octroie le Revenu de Solidarité Active (RSA). Cet article apporte des informations tangibles sur le RSA.

Tout savoir sur le contrat d’insertion RSA

Le revenu de solidarité active (RSA) est destiné au chômeur pour leur permettre de subvenir à leur besoin fondamental. Il représente une prestation financière octroyée par la caisse d’allocations familiales (CAF). Le principal rôle du RSA est de permettre aux personnes n’ayant aucun revenu de bénéficier d’un apport financier minimal pour leur survie.  Il permet aussi d’idée les personnes ayant un faible revenu d’avoir un complément pour leur besoin quotidien. Au sein de chaque département, le conseil départemental est l’organe habilité à gérer le revenu de solidarité active. Le versement du RSA peut également être effectué par la Mutualité Sociale Agricole (MSA). Toutefois, le revenu de solidarité active est octroyé aux chômeurs avec contrepartie. De ce fait, ces allocataires sont appelés à chercher une activité professionnelle.

A lire également : Comment récupérer une dent qui bouge ?

Par ailleurs, l’activité professionnelle autorisée dans le cadre du RSA doit correspondre à la demande d’un emploi, d’un stage ou d’une formation. En France, le revenu de solidarité active s’inscrit dans le cadre d’une aide solidaire. Les bénéficiaires du RSA doivent percevoir non seulement une allocation, mais aussi être accompagnés. Cet accompagnement est couronné par un service choisi par le conseil départemental afin d’améliorer l’insertion professionnelle des allocataires. Suivant cette logique, un référent est choisi pour accompagner le demandeur. Il peut être soit un conseiller d’insertion professionnel ou un travailleur social.

Conditions d’attribution du revenu de solidarité active

Pour bénéficier du revenu de solidarité active, vous devez remplir certaines conditions. Ainsi, la CAF attribut le RSA à des personnes âgées de plus de 25 ans. Aussi, lorsque le bénéficiaire est enceinte, elle doit demander une dérogation. Cette dernière est également utile lorsque vous avez un enfant à votre charge. Il faut noter que les personnes âgées de 18 à 25 ans peuvent recevoir le RSA. Mais dans ce cas, ceux-ci doivent exercer une activité à plein temps suivant deux ans aux minimums. Cette catégorie d’allocation est nommée le revenu de solidarité active jeune.

A lire aussi : Comment faire tenir une arche de ballon au mur ?

Par ailleurs avant d’avoir ce fonds d’aide, il faut nécessairement que vous résidiez en France pour plus de 6 mois par an. Il faut aussi présenter les pièces prouvant votre droit de séjour lorsque vous êtes un citoyen de EEE (l’Espace Économique Européen). Lorsque vous êtes étranger, vous devez présenter les justificatifs de séjour en France depuis 5 ans avant de bénéficier du RSA.