Comment contrôler l’humidité dans une maison ?

62

Une forte humidité dans une habitation est source de nombreuses allergies et irritations. Lesquelles sont susceptibles d’entraîner des défaillances respiratoires.

De la même manière, lorsque le taux d’humidité est bas, cela cause l’assèchement de l’air. Comment contrôler l’humidité ? Éléments de réponse.

A lire en complément : Comment aménager salon-salle à manger dans une pièce carrée ?

Quelles astuces pour contrôler l’humidité ?

Plusieurs manières s’offrent à vous pour contrôler l’humidité de votre maison ou d’une pièce de votre logement. En premier lieu, vous pouvez utiliser les appareils tels que le ventilateur de votre salle de bain ou encore la hotte de votre cuisinière.

De plus, dépendamment des saisons, vous pouvez opter pour un déshumidificateur en été. Il suffit de placer ce dernier dans la pièce dont l’humidité doit être contrôlée.

A lire en complément : Comment faire un déménagement électricité ?

En temps d’hiver

Outre cela, lorsqu’en hiver l’humidité devient extrêmement forte, vous devez plus aérer votre pièce ou maison. Pour ce faire, il est possible de faire usage d’un ventilateur à récupération d’énergie ou de chaleur.

Par ailleurs, si l’humidité est faible, voire très faible, optez pour un humidificateur portatif. Ce dernier peut être relié à un système de chauffage central.

En printemps et en automne

En printemps et en automne, vous utiliserez des équipements de contrôle de l’humidité comme les échangeurs d’air. Toutefois, il convient de souligner que chaque appareil doit être régulièrement nettoyé pour éviter des maladies.

Quel est le taux d’humidité requis ?

Le taux d’humidité recommandé dans une maison est de 30 à 60 % dans toutes les différentes pièces de la maison. Si dans votre logement, ce taux est en dessous de cet intervalle, vous remarquerez un dessèchement de l’air.

Notez que cela peut entraîner des conséquences. Il s’agit des fissures, de la surconsommation de l’électricité statique, de l’assèchement de la peau, des cheveux, etc. Cela peut également être à la base de la toux, etc.

Par contre, si le taux d’humidité de votre habitation est au-dessus de la fourchette, vous serez déshydraté et fatigué.

Vous aurez des crampes musculaires répétitives, des problèmes respiratoires (asthme, sinusite, etc.). Vous devez donc prendre vos dispositions pour que le taux d’humidité de votre maison soit l’idéal. Il y va de votre santé et de votre épanouissement.

Contrôler l’humidité : comment la mesurer ?

Pour prendre vos dispositions afin de mieux contrôler l’humidité, vous devez connaître le taux d’humidité de votre logement et de ses pièces.

Pour cela, vous devez disposer d’un hygromètre (appareil de mesure de l’humidité). En l’utilisant, vous saurez si votre maison est humide ou pas.

D’autres méthodes de mesure de l’humidité sont également disponibles. Il s’agit de la méthode basée sur l’utilisation de thermomètre et de la méthode d’usage de glaçons. Par ailleurs, vous pouvez aussi grâce à un humidimètre mesurer le taux d’humidité sous vos murs.